Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Nouvelle interface

Documents avec texte intégral

Chargement de la page

Références bibliographiques

Chargement de la page

Mots-clés

Chargement de la page

 

Le Laboratoire LBEPS a vu le jour grâce à la volonté de l’Université d'Évry, de l’IRBA (Institut de Recherches Biomédicales des Armées) et du CERITD (Centre d’Exploration et de Recherche sur l’Innovation du Traitement du Diabète).

Le Laboratoire de Biologie de l’Exercice pour la Performance et la Santé (LBEPS), est une unité en Sciences du Sport qui étudie la physiologie de l’entrainement et des stratégies de récupération chez l’homme sain. En conditions ordinaires ou bien dans le cadre de l’entrainement intensif (sportifs de haut niveau ou militaires) ou bien encore lorsqu’il est frappé de troubles métaboliques.

La politique scientifique de l'unité privilégiera une stratégie de recherche translationnelle, de la physiologie de l’Homme en mouvement jusqu’à l’étude des réponses cellulaires, moléculaires et épigénétiques à l’exercice et à la récupération. Forts de cette approche, trois axes de recherche prioritaires ont été définis en relation avec les spécificités de chacune des équipes de recherche qui vont constituer l’unité, à savoir :

  • Axe 1 : Homme entrainé
  • Axe 2 : Homme fatigué
  • Axe 3 : Homme blessé 

Le laboratoire s’est spécialisé dans l’identifications de biomarqueurs innovants (microARN, vésicules extracellulaires, index de santé mitochondrial, marqueurs salivaires, profil métabolique, etc.) associés à des paramètres physiologiques pour proposer des programmes sur-mesure afin de personnaliser le plan d’entrainement en fonction des besoins de chacun.

De plus, le LBEPS travaille sur la vulnérabilité et la sensibilité de chacun au coup de chaleur, au froid ou encore à l’altitude en fonction de son profil génétique et de ses réponses à l’effort dans ces différents environnements. L’objectif est toujours de pouvoir proposer un entrainement individualisé adapté et de pouvoir préparer physiquement des athlètes ayant par exemple une compétition en pays très chaud ou encore des militaires partant en opération en Afrique.

Le Laboratoire développe des projets ayant pour objectif l’amélioration de la santé par l’activité physique, notamment chez les patients ayant des maladies métaboliques. C'est pourquoi il est en lien très étroit avec le CERITD et l’hôpital Sud Francilien des tests prédictifs afin de savoir si un programme sportif sera efficace ou non pour une personne (notamment dans les cas de diabète de type II) et de pouvoir lui proposer ensuite le meilleur entrainement thérapeutique individualisé.

Enfin, le LBEPS travaille avec des fédérations sportives telles que les Fédérations Françaises d’Athlétisme, d’Aviron ou de Rugby.

 

 

 

 

 

 

 

Collaborations