A-1-Argument for multiple reasons about a subject - Archive ouverte HAL Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year :

A-1-Argument for multiple reasons about a subject

article (A-1) Argumentation pour des raisons multiples à propos d'une chose

(1)
1
Andre Moulin
  • Function : Author
  • PersonId : 1056608

Abstract

For a long time, Reasons or models, the logical edifices of ideas about « natural » things ("hard" sciences) have been multiple, imperfect, as Popper and Kuhn's work shows. Since the 19th century, it has been known that the same is true of mathematics, and since Gödel it has also been known that it is impossible to conceive a perfectly coherent and complete mathematics. Spinoza's Reason, corresponding to the understanding of the 2nd. genus, proceeds from a demonstrative, axiomatic deductive approach to discern the true from the false. It is a "geometric" reason. Nevertheless for Spinoza, especially in E4, this unique reason allows us to judge what is good or bad for all those under his guidance. With this necessarily common Reason, what is good for one man is then good for every man, which in fact leads to a social behaviour based on concern for the common good, for justice, for mutual help, because favouring the common good would also favour one's own good, one's power to be. Nowadays, it is common to talk about THE Reason, to link Reason with objectivity and ideas-beliefs with subjectivity. This article shows that about everything, everyone is likely to have his or her own reason and that therefore, about one thing, there can be multiple reasons, as in the so-called exact sciences. Our argument for multiple reasons is composed of the following paragraphs: critical analysis of Spinoza's characterisation of Reason, argumentation for the consideration of Multiple Reasons, including the mobilisation of Popper and Kuhn, including for the humanities and including all the Reasons driving life, the daily life of individuals and institutions, philosophers of the time suggesting a link between reason(s) and feelings (Hume, Pascal) Empirical and theoretical demonstration of Multiple Reasons according to his feelings and necessity of his nature. This article leads to the article (A-3) Critique of Reason in Spinoza and introduction of Multiple Reasons in his writings. As a result of this argumentation, Multiple Reasons are thus positioned within the framework of Spinoza's philosophy: of the 2 modes of the attribute Thought, Feelings and Reasons (understanding), the affect mode is primordial and Reasons, concerning the understanding of all things in nature and/or human, are things desired or feared or not according to our ingenium. With regard to a thing, each person's Reason is based on premises driven by his feelings (feelings sedimented from his ingenium and feelings resulting from immediate affections or those linked to the imitation of affects and the power of the multitude) and by what his conatus perceives as "necessities of nature " of the thing, but also those of its nature. Reasons for a thing are thus multiple, each being an edifice of ideas that stands enough to discern the true from the false and each characterised by its premises and arithmetic. The premises of one reason may correspond to immeasurable paradigms for another reason about the same thing (Kuhn). True' and 'false', 'good' and 'bad' can only be considered within the framework of a particular Reason that can be shared ... for a variety of reasons, including the imitation of affects and the power of multitude.
Depuis longtemps, les Raisons ou modèles, les édifices logiques d'idées ayant trait à des choses de la nature (sciences « dures ») sont multiples, imparfaits comme le montrent les travaux de Popper et Kuhn. Depuis le 19. siècle, on sait qu'il en est de même en mathématique et depuis Gödel on sait également qu'il est impossible de concevoir une mathématique parfaitement cohérente et complète. La Raison de Spinoza, correspondant à l'entendement du 2. genre, procède d'une approche démonstrative, axiomatique déductive pour discerner le vrai du faux. C'est une raison « géométrique ». Néanmoins pour Spinoza, particulièrement dans E4, cette raison est unique et permet même de juger ce qui est bon ou mauvais pour tous ceux sous sa conduite. Avec cette Raison forcément commune, ce qui est bon pour un homme est alors bon pour tout homme, ce qui conduit de fait à un comportement social fondé sur le soucis du bien commun, de la justice, du secours mutuel, car favoriser le bien commun favoriserait également son propre bien, sa puissance d'être. De nos jours, il est courant de parler de LA Raison, de lier Raison avec objectivité et idées-croyances avec subjectivité. Cet article montre qu'à propos de toute chose, chacun est susceptible d'avoir sa raison et que donc, à propos d'une chose, il peut exister de multiples raisons, comme dans les sciences dite exactes. Notre argumentation pour des raisons multiples est composée des paragraphes suivants : analyse critique de la caractérisation de la Raison par Spinoza, argumentation pour la prise en compte de Raisons multiples, dont mobilisation de Popper et Kuhn, y compris pour les sciences humaines et y compris pour toutes les Raisons conduisant la vie, le quotidien de chacun et des institutions, philosophes de l'époque suggérant un lien entre Raison(s) et sentiments (Hume, Pascal) démonstration empirique et théorique de Raisons multiples selon ses sentiments1 et nécessité de sa nature. Cet article conduit à l'article (A-3) critique de la Raison chez Spinoza et introduction de raisons multiples dans ses ecrits. Suite à cette argumentation, les Raisons multiples sont positionnées ainsi dans le cadre d'une philosophie spinoziste : des 2 modes de l'attribut Pensée, sentiments et Raisons (entendement), le mode affect est primordial et les Raisons, à propos de l'entendement de toute chose de la nature et/ou humaine, sont des choses désirées ou craintes ou non selon notre ingenium. A propos d'une chose, la Raison de chacun est fondée sur des prémisses poussées par ses sentiments2 (sentiments sédimentés de son ingenium et sentiments procédant d'affections immédiates ou de celles liées à l'imitation des affects et à la puissance de la multitude) et par ce que son conatus perçoit comme des « nécessités de la nature »3 de la chose, mais aussi celles de sa nature. A propos d'une chose les Raisons sont donc multiples, chacune étant un édifice d'idées qui se tient4 assez pour discerner le vrai du faux et chacune caractérisée par ses prémisses et son arithmétique. Les prémisses d'une raison peuvent correspondre à des paradigmes incommensurables pour une autre raison à propos de cette même chose (Kuhn). Le « vrai » et le « faux », le « bon » et le « mauvais » ne peut être considéré que dans le cadre d'une Raison particulière pouvant être partagée .. pour toute sortes de raisons, dont l'imitation des affects et la puissance de la multitude.
Fichier principal
Vignette du fichier
article (A-1) Argumentation pour des raisons multiples à propos d'une chose hyp-org.pdf (249.57 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02326769 , version 1 (26-10-2019)
hal-02326769 , version 2 (02-04-2020)
hal-02326769 , version 3 (16-12-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02326769 , version 3

Cite

Andre Moulin. article (A-1) Argumentation pour des raisons multiples à propos d'une chose. 2021. ⟨hal-02326769v3⟩
122 View
74 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More