Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Au prisme du spectacle les représentations des mondes verniens

Abstract : Evènements spectaculaires, les adaptations de Jules Verne et Adolphe d’Ennery au Châtelet marquèrent durablement les esprits de toute une génération de spectateurs pendant près de 60 ans. Créant un nouveau genre, ces fééries scientifiques renouvellent l’espace étroit de la scène, en installant sur le plateau les grandes machines contemporaines, les animaux, les phénomènes cosmiques, les ethnies éloignées. Brusquement, les frontières traditionnelles explosent bouleversant les vieilles unités de l’espace et du temps. Jules Verne a créé ce que l’on peut appeler « un théâtre monde ». Il s’est aidé de techniques innovantes inspirées sans doute aussi par les machineries utilisées dans les opéras, pour créer une instrumentation faite d’intensité lumineuse, de mouvements permettant une dynamisation des décors (imitation des flots, les ondulations de la flore, installation de panoramas, d’illusiorama, présence animée de machines monumentales (bateau, locomotive entre autres), présence animale enfin (éléphant, ours, cheveux, âne). La scène à l’issue d’un travail considérable d’organisation voire d’orchestration est ainsi devenue « autre ». Cette accumulation multiforme mais très organisée ne pouvait que satisfaire un nouveau public populaire à la fin du XIXe avide de connaissances et de curiosité, éduqué sans doute par une presse d’information florissante mais avide aussi de surprises, de merveilles voire d’enchantement. Aucun doute de tels changements inaugurent déjà ce que le cinéma saura inventer : un avantage majeur donné au mouvement, un décloisonnement radical des horizons, une extraordinaire variété de points de vue sur le même objet, l’utilisation de techniques mouvantes telles le « diorama » (reprises pour représenter le « Tour du Monde » lors de l’exposition 1900 à Paris). Ce Jules Verne, homme de théâtre s’avère aussi important que Jules Verne homme de roman. C’est bien cette entreprise théâtrale qu’il s’agit ici de mettre en perspective et d’exposer. C’est elle dont il s’agit de montrer le contexte, l’importance, l’originalité. Tous les éléments existent pour faire d’une telle réalisation, un événement intellectuellement séduisant autant que culturellement vivant et stimulant.
Complete list of metadata

https://hal-univ-evry.archives-ouvertes.fr/hal-03320985
Contributor : Sylvie Roques <>
Submitted on : Monday, August 16, 2021 - 6:21:01 PM
Last modification on : Thursday, September 2, 2021 - 3:55:16 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03320985, version 1

Collections

Citation

Sylvie Roques. Au prisme du spectacle les représentations des mondes verniens. Arts, sciences et techniques : Jules Verne, une vision du XIXᵉ siècle, Jean-Luc Steinmetz (Université de Nantes), Henri Scepi (Université Sorbonne nouvelle), Marie-Hélène Huet (Princeton University), Daniel Compère (Université Sorbonne nouvelle), Jul 2021, Paris, France. ⟨hal-03320985⟩

Share

Metrics

Record views

30